Fresnes : vers une carte scolaire très très flottante

Pour résoudre les problèmes de sureffectifs dans les écoles fresnoises, la municipalité a trouvé la solution: mettre en place une carte scolaire flottante. Un système loin de faire l’unanimité et qui pose nombre de questions.

Trois zones sont concernées par ces secteurs dits « flottants » :

  • au nord de Fresnes : les enfants qui habitent dans le triangle entre la rue Emile Zola, la rue Jean Moulin et la rue des Frères Lumière, iront soit dans le groupe scolaire Marguerites-Monnet (situtée près du stade de la Paix), soit Tulipes-Frères Lumière (située près du centre pénitentiaire), selon les capacités d’accueil des établissements ;
  • sur Fresnes sud : ceux qui habitent la résidence du Val-de-Bièvre, ainsi que les numéros 32 à 54 de l’avenue de la République seront scolarisés soit à l’école primaire Barbara (qui comprend une école maternelle et une école primaire, située derrière le collège Saint-Exupéry), soit sur le groupe scolaire Blancs Bouleaux – Pasteur – Roux localisé sur le domaine de la Peupleraie ;
  • sur Fresnes centre : ceux qui habitent résidence des Gémeaux et allée de la Butte Fleurie seront affectés soit à l’ école élémentaire Théodore Monod (située près de l’A6) soit à l’école Robert Doisneau installée dans le quartier des Thibaudes.

Concrètement, cela signifie que les enfants qui habitent un même immeuble ou un même quartier situé dans l’un de ces secteurs flottants n’iront pas forcément dans le même établissement scolaire.

Comment se fera, alors, le choix de l’établissement ? D’après les informations transmises aux associations de parents d’élèves lors de deux réunions organisées à ce sujet courant janvier par la Mairie, les familles concernées pourraient sélectionner les écoles dont ils dépendent par ordre de préférence, lors de l’inscription de leur enfant en maternelle ou en élémentaire (soit en petite section, soit en CP, soit lors de leur première inscription pour les nouveaux arrivants),. La décision d’affecter l’enfant dans tel ou tel établissement reviendrait à la Mairie, selon les capacités d’accueil.

C’est pour l’inscription du deuxième (3ème, 4ème et plus) enfant que le choix de l’établissement est encore plus épineux. Initialement, la Mairie avait prévu la règle suivante : le cadet d’une famille ne serait pas systématiquement inscrit dans l’école de son aîné. L’aîné pouvait soit continuer sa scolarité dans son établissement initial, soit rejoindre l’école de son petit frère ou de sa petite sœur. Résultat pour les familles : soit elles acceptaient d’avoir des enfants scolarisés dans 2 écoles différentes, soit elles regroupaient les enfants dans l’école du petit dernier. Une situation nullement satisfaisante pour les associations de parents d’élèves. Dans les récents conseils d’école, la Mairie aurait donc accepté de revoir sa copie : les cadets pourraient finalement suivre leurs aînés. Rien n’est toutefois précisé à ce sujet dans la délibération qui sera présentée à ce sujet en conseil municipal le 2 avril, et que nous avons pu consulter.

Les parents pourront-ils demander des dérogations ? Là encore, les règles ne sont pas encore très claires et ne sont pas écrites noir sur blanc. L’an dernier, seules 10 dérogations ont été acceptées sur 100 demandes, suite à une commission dédiée dans laquelle siègent les représentants de la mairie et de l’Education nationale. Deux ont été accordées à des enfants porteurs de handicaps ; les autres à des familles qui allaient venir s’installer à Fresnes et qui avaient fourni un acte notarié. Selon les dernières informations transmises par la Mairie aux associations de parents d’élèves, les attributions de dérogation ne devraient pas être beaucoup plus souples suite à la mise en place des secteurs flottants.

Dans les faits,le principal danger lié à la mise en place de ces secteurs flottants est que les élèves deviennent des variables d’ajustement pour éviter des ouvertures ou des fermetures de classe. Pas sûr, non plus, qu’ils suffisent à absorber l’afflux d’enfants nouvellement scolarisés sur Fresnes.

Cette nouvelle carte scolaire sera présentée en conseil municipal le 2 avril prochain. Et sauf retournement de dernière minute, devrait être adoptée.

Cliquez sur la carte pour mieux visualiser ces zones flottantes, en violet ci-dessous. Pour voir le nom des écoles les plus proches de chez vous, il suffit de cliquer sur l’épingle bleu en forme de goutte d’eau.

carte scolaire flottant

En violet, les secteurs flottants à Fresnes. Les élèves vont dans l’une ou l’autre des écoles du quartier, selon les capacités d’accueil.

Pour rappel, les écoles Roux-Pasteur-Blancs Bouleaux, ainsi que Capucines, voire Doisneau, sont par ailleurs amenées à être reconstruites et déplacées, si l’on en croit les récents résultats de l’étude urbaine Fresnes 2030.

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *